Les principes fondamentaux de la Sophrologie

La Sophrologie est fondée sur trois principes fondamentaux :

  • L'intégration du schéma corporel comme réalité vécue (et vivante)

La pratique régulière de la Sophrologie permet une meilleure conscience et intégration de son corps et de sa présence. Au travers des techniques proposées on découvre progressivement son corps que l'on habite de plus en plus, on prend peu à peu conscience de ce que l'on ressent au plus profond de son corps et de son être.

La Sophrologie permet aussi d'intégrer de manière progressive les changements qui peuvent se produire au niveau du schéma corporel (puberté, grossesse, vieillissement, handicap ou maladie...).

  • Le principe d'action positive : 

La Sophrologie permet au travers d'une pratique régulière de ne percevoir que la partie positive de chaque expérience ou situation. Les évènements de la vie quotidienne sont peu à peu perçus et vécus de manière plus positive et constructive. Toute action positive adressée à la conscience se répercute sur toutes les structures de l'Etre.

  • Le principe de la « réalité objective » : 

Le Sophrologue crée un climat d'empathie favorable à l'évolution de son patient, cette alliance lui permet d'évoluer en toute confiance à son propre rythme.

Le Sophrologue en ayant lui-même pratiqué les exercices proposés en connait les sensations et ressentis, les applications et limites, il se rend mieux compte de l'état de conscience des personnes qu'il accompagne. Celà lui permet de les guider plus favorablement en respectant des objectifs adaptés à chaque personne, l'objectif final étant de les aider à accéder plus favorablement à l'autonomie.

Le Sophrologue, conscient de ses propres limites et de ses compétences, orientera les personnes vers d'autres sophrologues ou professionnels de la santé si cela s'avère nécessaire.